RESEAUX, SOCIAUX, INFOS
Pasteur Poker Club Pasteur Poker Club RSS
Logo du Club des Clubs de PokerLogo LFP


Des braquages pour rembourser des dettes de jeux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des braquages pour rembourser des dettes de jeux

Message  compag le Jeu 21 Juin - 20:04


Léonce Kolinga, est un francilien de 33 ans, celui-ci est détenu et jugé pour vol à main armée au Carrefour Market de Vatan le 18 décembre 2010 et pour une tentative de braquage à l'intermarché d'Aix-en-Othe le 30 décembre 2010. Avec à chaque fois la circonstance aggravante d'avoir séquestré les salariés des deux supermarchés.

L'accusé reconnait les faits, et parait même très détendu lorsqu'il répond aux questions du juge. Kolinga risque la perpétuité pour ses actes. Son premier braquage à Vatan s’était déroulé comme il l'avait souhaité, Kolinga a fait irruption dans le magasin à 7h du matin, il a exigé les clefs du coffre, les salariés ont coopéré et il pu repartir avec 8 220€ de butin. Mais lors de son deuxième braquage impossible de récupérer les clefs du coffre. En effet d'après le témoignage d'une des salariés Kolinga est arrivé "masqué, armé et criant qu'il voulait les clefs du coffre, il a menacé une collègue de la frappée avec sa crosse, il a fouillé les vestiaires, pris nos téléphones portables et exigé qu'on vide nos poches. Mais pas de clefs, il se décide donc à partir du magasin mais la police l'attendait, après avoir menacé de prendre en otage les salariés Kolinga finira par se rendre.

Kolinga explique que son geste avait pour but de rembourser ses dettes de jeux, qu'il aurait contracté en jouant au poker. En 2010 le joueur aurait été accro au poker, allant jusqu’à perdre 40 000€ en une nuit. Kolinga explique que " les 8000€ de Vatan m'ont servi pour remboursé à moitié une dette de 20 000€. Avec l'autre moitié je pensais pouvoir me refaire mais j'ai perdu 40 000€ . J'avais la pression pour rembourser, j'avais peur pour ma vie...". Problème Kolinga ne dit pas qui sont ses créanciers qu'il définit aussi comme des amis. " J'ai décidé de faire ces braquages comme on fait un coup de bluff".

Leon Kolinga est aussi le père de deux enfants, il est arrivé de République Centrafricaine avec sa mère, ses frères et ses sœurs pour rejoindre son père. L'accusé définit son enfance comme "heureuse" mais c'est vers l'age de 16ans qu'il sombre dans la délinquance et connait ses premiers démêlé avec la justice.Kolinga explique que" Jeune je faisait des bêtises parce que je buvais et fumais. J'ai arrêter...Je m'ennuyais, c'est alors que j'ai découvert le poker , la seule chose qui me faisait passer des soirées amusantes". L' homme a été jugé particulièrement immature par une psychologue le qualifiant meme " d'enfant dans un corps d'un homme, sans réflexion pret à croire que les coups de baguette magique sont possibles"

Kolinga aurait donc plongé dans le poker sans avoir conscience des risques de pertes, puis entrainer dans un engrenage pour rembourser ses dettes de jeux il a tout tenté pour rembourser et continué de jouer. Cette affaire rappelle que le poker et l'argent peuvent faire perdre la tête et que chacun doit garder la tête froide afin de ne pas sombrer dans des actes extrêmes comme Léonce Kolinga, prêt à tout pour pouvoir continuer de jouer.

______________________
La perfection n'est pas un détail, c'est dans chaque détail que l'on voit la perfection

Un champion est défini par les choix qu'il fait
et les raisons de les faire.

C'est pas parce qu'on a l'air de rien faire, qu'on fout vraiment rien
avatar
compag

Nombre de messages : 704
Age : 48
Points d'activité : 1008
Date d'inscription : 16/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum